La meilleure habitude de votre vie démarre aujourd'hui !

Je vous écris un mail quotidien à haute valeur ajoutée pour vous transformer pendant 60 jours

 

1. Vous définissez votre lifestyle personnalisé, à contre-courant des mensonges du système


2. Vous travaillez sur votre mindset de futur entrepreneur : STOP aux arnaques et aux regrets


3. Alerte : piège à éviter... La fausse loi de l'attraction, et l'attitude à adopter pour créer votre succès


4. Comment tout exploser sur votre passage, concrétiser vos objectifs et réaliser vos rêves


 

► Pour VOUS, gratuitement et sans engagement !

Pour vous remercier de votre confiance, vous pourrez télécharger tous mes bonus, une fois inscrit :

  • 25 fiches résumé de mes articles

  • Un accès au premier module de ma légende personnelle

  • 107 Questions en OR pour changer votre vie, mon meilleur article de blog


VIANDE ROUGE = POISON MORTEL – Ce que les puissants de l’agroalimentaire cachent aux consommateurs, et comment s’en prémunir

Un sentiment d’impuissance à l’échelle du consommateur

 

Salut c’est Pascal.
Aujourd’hui vidéo sur la nutrition, en particulier la consommation de viande rouge. L’idée m’est venue suite à une discussion intéressante que j’ai eue avec des collègues.

Un jeune collègue essayait de limiter sa consommation de viande rouge comme moi, et la réaction d’autres collègues m’a un petit peu  intrigué : ils ont eu le réflexe de répondre « Ouais en gros, c’est encore nous les contribuables qui devons faire un effort pour notre planète… »

J’ai trouvé cette remarque intéressante parce que ça montre à quel point il y a une conviction que les gens ne veulent pas changer leur consommation à leur échelle sous prétexte que ça ne va rien changer à l’échelle mondiale. C’est bien sûr vrai mais il y a une mentalité qui se crée : « Comme ça ne change rien, eh bien j’adopte une mentalité fataliste et je ne fais pas d’efforts. »

 

 

Mon ressenti sur le mode de vie américain

 

Donc j’ai essayé d’expliquer à ces collègues mon impression à ce sujet. Aux États-Unis, la majorité des hommes faisaient plusieurs sessions de musculation. Déjà que je suis mince de base, à leurs yeux j’étais rachitique ! Bref, les Américains n’ont pas la même idée que les Européens de la silhouette « normale ». Ils veulent se donner l’air viril. Résultat : ils vont à la cantine et mangent jusqu’à 3 burgers !!! Assiette finie, on va se resservir avec une nouvelle assiette, puis encore, puis encore…

Même les français avec qui je partais ont adopté cette habitude. Je t’avoue que ça me dégoutait ! Cette année-là, je mangeais pourtant beaucoup de la viande rouge mais je me contentais d’un burger par jour (et c’était déjà énorme) Mes amis devaient engloutir 300 g de viande à chaque repas, c’était incroyable !

 

 

Les vidéos chocs sur les abattoirs

 

Parmi toutes les vidéos YouTube que j’ai visionnés, celle qui m’a le plus choqué est celle où j’ai découvert les conditions des animaux dans les abattoirs. Si tu n’en as pas déjà vu, essaye de regarder ne serait-ce que 5-10 minutes et ensuite ose me dire que ça ne te fait pas de l’effet, et que tu acceptes de contribuer à cette souffrance par ta consommation.

Personnellement, j’adore les animaux. Déjà très jeune, je visitais tous les zoos. J’adorais ça, et la maltraitance dans les abattoirs est ABOMINABLE. Cette découverte m’avait impacté à l’époque. J’étais encore étudiant, je me trouvais trop « faible » pour changer cette habitude.

 

 

Comment changer son alimentation ?

 

Maintenant que je suis acteur de ma vie, je cherche à l’améliorer et à la créer sur mesure. Je me suis énormément renseigné sur la nutrition : une alimentation à base de légumes est beaucoup plus saine.

Quand je sors au restaurant, j’ai pris une habitude toute simple (qui m’a été conseillé par Olivier Roland) je commande des salades, plutôt que le réflexe de choisir le gros burger. Tu me diras : « les salades au resto, c’est cher pour ce que c’est » et c’est vrai.

Mais tu peux quand même trouver de bonnes petites salades qui contiennent plusieurs aliments bien variés, tout ce qui est dedans est très nourrissant, niveau quantité c’est très fourni, bref que du positif !

Avec l’été qui va arriver, je sais que je vais plus sortir avec les amis qu’en hiver. Si je mange un burger par jour, ce n’est pas idéal. Et encore, je suis mince de silhouette, je suis un des rares qui pourrait me permettre cette alimentation « junk food », mais malgré cet avantage je n’ai pas envie de continuer à contribuer à ce mode de consommation.

 

 

Viande rouge = poison mortel

 

La viande rouge, sur l’aspect du bilan carbone, c’est zéro pointé ! C’est l’un des plus grands maux de ce monde et on ne s’en rend même pas compte.

Quantité de revues scientifiques ou de nutritionnistes te révèleront ce chiffre assomant : pour éviter d’oxyder ton corps au-delà de ce qu’il peut régénérer, tu ne devrais manger de la viande rouge qu’une seule fois par mois. Oui, je sais, c’est peu.

La viande blanche se situe plus dans une tranche d’une à deux fois par semaine.

 

Songe un peu à toutes les conditions d’élevage actuelles, où on fout n’importe quoi ! Les animaux sont stressés car ils voient leurs congénères mourir juste avant qu’ils ne soient abattus eux-mêmes. La viande n’est vraiment pas de très bonne qualité. De plus, le CETA, l’accord américo-canadien avec l’Union Europénne comporte des risques, avec l’importation d’animaux nourris aux OGM.

C’est intéressant de contempler que l’homme essaye toujours d’améliorer un petit peu la vie, mais des fois on se rend compte que les facteurs économiques font loi devant la santé des consommateurs.

 

 

Bras de fer entre OGM et le retour au bio

 

Sur Science et Vie, j’ai lu un article sur les AGM, les animaux génétiquement modifiés ! Oui, ils débarquent après le semi-échec des OGM en Europe.

Au menu :

  • des poules insensibles aux grippes aviaires
  • des cochons avec moins de graisse, donc plus de muscles (meilleure qualité de viande)
  • des vaches sans cornes pour leur préserver le douloureux moment où l’éleveur doit les arracher.

C’est marrant, il y a un petit peu deux écoles : il y a l’école du bio et de l’autre part il y a l’école des animaux génétiquement modifié. Chaque partie essaye d’améliorer les choses, mais l’approche choisie est diamétralement opposée. De l’un, le pouvoir de la science, de l’autre le retour au naturel. Aujourd’hui, il est délicat de prouver que les OGM causent un impact néfaste pour le consommateur.

 

De base, je ne suis pas opposé au concept même des OGM ou AGM. J’adore la science, je trouve fascinante la capacité de l’homme de modifier l’environnement pour qu’il s’adapte à ses besoins.

En revanche, si cette approche est purement économique, dénigre la santé des clients, détruit la nature au-delà de ses capacités de régénération, alors je suis opposé à cette stratégie court terme.
Et c’est ici le cas.

 

 

Le scandale Monsanto : mépris du consommateur

 

Monsanto est sans doute la société la plus détestée au monde. La société qui a créé les OGM et les pesticides les plus connus, celle qui a confectionné l’agent orange dans la guerre de Vietnam …

Dès qu’il y a des études pseudo-scientifiques sur la santé du consommateur, tu peux lire les résultats « sans danger, feu vert aux OGM ».

Mais par la suite un scandale éclate et la vérité est révélée au grand jour : des salariés de Monsanto ont mené l’étude, ou alors des scientifiques indépendants ont reçu un pot de vin. Conflit d’intérêt classique.

Monsanto est un scandale ambulant à elle seule : cette société n’apporte aucune contribution positive dans le monde. Elle a des partenariats avec l’empire de la malbouffe : McDonald, Coca-Cola.

Voici une infographie qui révèle les partenaires de Monsanto :

730ef1 92456faef84e4746b78569ba6d4cde56~mv2 VIANDE ROUGE = POISON MORTEL   Ce que les puissants de lagroalimentaire cachent aux consommateurs, et comment sen prémunir

C’est en voyant cela que je reprends espoir : en vérité, le consommateur a le pouvoir absolu par son choix de consommation !

Si tout le monde arrêtait, du jour au lendemain, d’acheter des conneries qui empoisonnent leur corps, l’empire de l’agro-alimentaire serait bouleversé à tout jamais, on n’entendrait plus jamais parler de ces entreprises néfastes, il n’y aurait plus de problème !

L’embargo aux partenaires de Monsanto est une solution concrète, il suffit simplement de se responsabiliser à son échelle sur son choix de vie.

 

 

Tout le monde s’en fout : syndrome du Titanic

 

Des personnes préfèreront jeter 1000€ dans la dernière télé écran plante ou le dernier smartphone, et refuseront de hausser leur budget alimentation de 50€ pour acheter de la nourriture de bonne qualité.

Je trouve dommage. Chacun fait son choix de consommation. C’est en analysant des cas comme celui-ci qu’on réalise que l’argent est un outil incroyable, qui peut être utilisé pour le « bien » comme pour le « mal ».

Pourquoi prenons-nous des choix aussi mauvais, des choix qui nous sabotent ? Je pense que nous manquons de prise de conscience. Les média refuseraient de révéler cela, ça nuirait au business des milliardaires qui les dirigent ! On peut remercier l’existence de YouTube.

 

 

Les partenaires de Monsanto : MacDonald’s et Coca Cola

 

Je me suis rendu compte que des collègues qui ont 10-15 ans de plus que moi ne savent pas de quoi ils parlent. Ils ne maîtrisent que dalle de leur sujet et papotent tranquillement, confiant. C’est vraiment désolant, alarmant même. Zéro esprit critique, conditionné jusqu’à la moelle.

L’un d’eux me targuait : « C’est bien beau d’avoir de jolis sentiments, mais quand tu auras un enfant et qu’il voudra aller au Mc Do, tu feras quoi ? »

Wow, la question piège !! Ou pas.

Eh bien moi, c’est tout simple, je ne céderai pas aux caprices de mon gosse ! Je serai l’adulte qui sera là pour freiner son cerveau reptilien et qu’il ne peut encore maîtriser contre les manœuvres des génies du marketing.

Je lui dirais : « Écoute mon cœur, si tu veux un petit Mc Do pour le jour de ton anniversaire ou de temps en temps c’est ok. Je comprends, le toboggan et tout ça c’est sympa.

Toutefois, ça ne deviendra pas une habitude. Quand j’étais petit, mes parents m’ont expliqué dès le début que Mc Do ne servait pas de la bonne nourriture. Leur publicité est non éthique, mensongère.

Ce qu’ils mettent dans leur burger, ce n’est même pas de la viande, c’est des rejets broyés, c’est répugnant. Tu mérites de manger mieux que cela. »

 

Regarde le documentaire Supersize Me : un gars est allé manger 30 jour d’affilée au McDo. Tu suis la déchéance de ce choix, les effets horribles sur sa santé. Tu me diras, oui mais c’est comme tout ! Tout excès est condamnable, même sur les bonnes choses. Il suffit de savoir consommer avec modération.

C’est vrai.

N’empêche. Un tel effet en tout juste 30 jours, il ne faut pas être Sherlock Holmes pour deviner qu’il y a anguille sous roche. Souviens-toi, il y a eu des scandales d’hygiène chez McDo dans les années 90-95. Ok, c’est mieux maintenant, il y a des normes, mais ces normes ne garantissent pas une bonne santé au consommateur, il est temps de comprendre cela.

McDo a un marketing très malin, basé sur une stratégie long terme : il cible les enfants, et profite de la lâcheté des parents. La mauvaise habitude se crée, le client est acquis, fidèle à vie, et c’est fini ! Quand le gamin devient adulte, il prend conscience de ce qui se cache derrière McDo, mais il apprécie y aller de temps en temps. S’il veut manger rapidement, il ne veut pas se prendre la tête, réflexe « on va au McDo. »

Un autre chiffre très marquant : quand tu bois une canette de Coca Cola, tu devrais courir pendant une heure pour éliminer tout le surplus sucre que tu as engorgé ! Faramineux.

 

J’avais aussi regardé le documentaire Coca Cola et la formule secrète quand j’avais 20 ans. Disponible sur YouTube, et gratuit !

Le Coca-Cola est moins cher que l’eau au Mexique pour favoriser l’addiction à cette boisson. Des hautes sphères politiques ont des grands conflits d’intérêt avec Coca Cola. Le nouveau président mexicain (à l’époque du documentaire) avait occupé un poste de haut responsable dans l’entreprise de la boisson sucrée. Au détriment de la population, une minorité se fait des couilles en or, c’est vraiment scandaleux !

 

 

La viande rouge détruit autant la planète que les énergies fossiles

 

Bref, Monsanto, ses partenaires McDonald’s, Coca Cola, rien de très net là-dedans.

Nous avons donc contemplé le résultat de la vitrine, revenons au derrière de la boutique, au sujet principal, la viande rouge !

Pour le bilan carbone, voici des données très simples à retenir :

L’eau potable, c’est super précieux. Avec le dérèglement climatique, les sécheresses prolongées, l’épuisement des sols, c’est un problème qui va devenir extrêmement préoccupant dans 20 ans. Pour l’instant, tout le monde refuse de le voir, on est en plein Syndrôme du Titanic.

Ok, passons.

Pour cultiver un kilo de céréale, 30 litres d’eau potables en équivalent sont nécessaires. 70% de l’eau potable est consommée par  l’agriculture. Le gaspillage existe, il y a des efforts pour le limiter, mais ce n’est pas forcément facile.

Cette agriculture qu’on a tant de mal à cultiver, eh bien on ne s’en sert pas pour nous nourrir, nous ! On s’en sert pour nourrir des animaux qu’on va ensuite manger. Le rendement est chamboulé.

Pour 1 kg de viande ce n’est plus 30 litres d’eau potable, on grimpe à 1000 litres d’eau potable !!! En fait, dans le champ (see what I did here ?) de nos connaissances actuelles, la Terre pourrait nourrir 12 milliards d’êtres humains avec l’agriculture.

Malheureusement, on utilise nos céréales si précieuses pour nourrir notre bétail, et ensuite on mange notre bétail. Et du coup, la faim dans le monde se perpétue. C’est pas grave, ce ne sont que quelques (millions, ah tout de même) Africains… Affligeant, n’est-ce pas ?

 

En Amazonie, la déforestation grignote ce qui fait respirer nos poumons. En échange de quoi ? Gagner plus d’espace pour élever du bétail. Sombre constat : les pays émergents commencent à consommer de plus en plus de viande, et on annonce 9 milliards d’êtres humains en 2050.

Au final, l’agro-alimentaire implique une contribution néfaste, à un ordre de grandeur qui peut tout à fait se comparer à celui du pétrole et des autres énergies fossiles. La planète se détruit à petit feu, et ce domaine est pourtant si rarement pointée du doigt !

 

 

Le véritable coût de la viande sur la société, et la manipulation sur les consommateurs

 

La viande, oui c’est cher. Mais ce n’est pas aussi cher que ça ne devrait l’être. Il y a un coût sur la société (en pollution atmosphérique, en rejet de matière fécale dans les fleuves) qui n’est pas imposé sur le coût de la viande.

Pourquoi ? Parce que politiquement parlant, les ménages n’acceptent pas de payer une viande à 25 €. Alors le prix est tronqué à 5-10€ pour l’entrée de gamme.

C’est vraiment le même motif pour les secteurs industriels qui rejettent massivement des gaz nocifs dans l’atmosphère. Si ces derniers devaient payer pour cela, leurs produits seraient plus chers pour maintenir les marges, et les ménages ne suivraient pas. Alors on tranche dans le lard (get it ?).

Le véritable coût est ignoré, mais un jour ou l’autre il faudra le payer.

 

On peut retourner le problème dans tous les sens, tout se réduit au choix du consommateur. Si le consommateur veut quelque chose, la société va tout mettre en œuvre pour le lui offrir, peu importe ce que ça implique.

On rentre dans le pernicieux : beaucoup ignorent ce qu’ils veulent ! Ils n’ont jamais pris la peine d’y réfléchir.

Ce n’est même pas de leur faute ! Dès leur plus jeune âge, ils ont été manipulés par des annonces médiatiques qui leur ont fait prendre certaines habitudes. Puis, ils ne les ont jamais changées. Ils ne se sont jamais remis en question. The end.

C’est dans ce sens que le modèle de notre société est vraiment perfide et malsain.

 

 

Que faire ? Mes conseils

 

Quelles solutions, face à ce noir tableau dressé ?

Renseigne-toi en nutrition. La montée du véganisme est corrélée à ce début de prise de conscience. Sur la toile, il y a beaucoup de clichés sur les vegan :

  • un petit peu rageux
  • ils essayent de rallier tout le monde à leur cause
  • ils sont (trop)fiers de le dire

J’admets que c’est un petit peu vrai… 😊
Néanmoins, de ma propre opinion, j’admire les personnes qui sont dans cette démarche.

Heureusement qu’il existe des personnes qui ont osé réagir avec leurs convictions, une fois qu’elles ont été sensibilisées au sujet ! J’espère de tout cœur que de plus en plus de personnes rejoindront cette philosophie.

Tu pourras rétorquer : « c’est un geste égoïste : elles le font pour la santé de leurs corps avant tout… » Soit.
Mais c’est aussi un bon geste pour la planète.

 

Je ne te dirai pas de devenir vegan, je ne le suis pas moi-même, même si j’aimerais bien m’y orienter de plus en plus. Seulement, va-y graduellement, par étapes.

Essaye juste de limiter ta consommation de viande, ça fera une différence. Compte combien de tranches de viandes rouges tu achètes au supermarché, à quelle fréquence tu en consommes (1 repas sur 2 ? sur 4 ?)

Au départ, diminue ta consommation ne serait-ce que d’un seul repas.

Ensuite, dans 2-3 mois, enlève t               a consommation pour 2 repas. Petit à petit, tu vas réaliser que tu peux tout à fait te défaire de ces addictions alimentaires, chose qui te paraîtrait improbable au démarrage.

 

Libéré, délivré, des addictions alimentaires

 

Les addictions sont le nerf de la guerre de la mauvaise alimentation.

Le sucre est surnommé le démon blanc par les nutritionnistes, je ne détaille pas les dégâts qu’il cause en relation avec le diabète.

Le café, ce grand empire, cette boisson intouchable, idem…  J’ai remplacé ma consommation par du thé vert, c’est excellent pour ta santé. Je pensais que ça n’allait pas suffire à me booster le matin, eh bah si, complètement… Il suffit de le décider.

Aie la conviction que tu as tout le pouvoir du monde. Tu peux vraiment faire couler les empires industriels si du jour au lendemain tu décides d’arrêter de consommer des éléments nocifs pour ton corps. J’ignore les marges de MacDonald’s ou de Coca-Cola, j’ignore combien de personnes seraient nécessaires (et à quelle fréquence) pour leur permettre de survivre.

Je ne connais pas ces chiffres, mais au fond ce n’est pas grave. Si tu décides de moins y aller, c’est une révolution personnelle que tu mènes. Quand j’étais étudiant, je mangeais régulièrement au McDo, aujourd’hui c’est uniquement à titre exceptionnel, soit une fois sur les 6 derniers mois.

 

 

Responsabilisation et prise de conscience

 

Pour finir, je te conseillerai deux documentaires que j’ai trouvé excellents et qui m’ont clairement influencé pour le sujet de cet article.

Le premier : Cowspiracy (jeu de mot avec conspiration et cow, vache en anglais). Il y a des fakes sur YouTube sur une conférence assez chiante… Essaye de le trouver autrement.

Le deuxième : Demain. C’est un excellent film, vraiment pas moralisateur comme avaient pu l’être beaucoup de films écolos de la dernière décennie. En plus, c’est très rassurant ! L’équipe du film montre au spectateur des solutions qui existent déjà !

Ces solutions ont été mises en place par des personnes qui n’ont pas attendu que l’Etat ou les autres démarrent quelque chose pour qu’ils le fassent eux-mêmes, NON !

Elles ont décidé de commencer quelque chose par elles-mêmes, par conviction. Le message est très inspirant. Ces personnes ne demandent rien, elles sont dans l’offre de transmettre, simplement. Elles donnent une visibilité pour révéler : « Regardez-nous ! Ça marche ! Essayez de faire pareil, ça peut être cool. »

 

Aussi, une chaîne YouTube que j’adore : DataGueule : un média indépendant qui parle de sujets de société divers. Elle réalise de superbes infographies vidéo avec des chiffres marquants, suivies d’interviews avec des experts.

 

 

Que penses-tu de la malbouffe ?

Y succombes-tu de temps en temps ? Pourquoi ? Manque d’amour envers toi-même, manque de temps ou d’organisation ?

 

Serais-tu prêt à réaliser un effort à ton échelle ?

Aimerais-tu devenir plus responsable sur la manière de donner ton argent à des entreprises éthiques ? A mener un embargo commercial contre les autres ?

Projettes-tu de limiter ta consommation de viande rouge, ne serait-ce que par curiosité de l’expérience ?

Expose-moi tout ça dans les commentaires !

Partagez
Pascal Degut
 

Pascal est spécialiste dans les thématiques du dépassement du quotidien et du mindset du succès. Il crée des blogs pour aider les autres à dépasser leurs pensées limitantes et à adopter les meilleurs habitudes de vie. Le meilleur reste à venir !

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 commentaires

Laisser un commentaire :